Photos de la MAIN DE MASSIGES Janvier 1916-Mars 1917

(Index, ravin des Noyers à Maisons de Champagne, ravin des Pins, Mont Têtu, ravin des Faux, Beauséjour, St Jean sur Tourbe, Bois d'Ailly en 1917)

(L' Association remercie vivement Monsieur Michel-Marie MAURICE pour le partage de ces magnifiques albums photos réalisés par son grand-oncle, le Capitaine Fernand REVEILLARD. Son portrait complet est en ligne dans la Mémoire de la Main-REGIMENTS INFANTERIE 115e ri)

Capitaine Fernand REVEILLARD

Le Mans, SARTHE

Capitaine du 115e RI

"Août 1915 Un crapouillot du 58 et son obus à ailettes"

"Août 1915 Les premiers masques"

 

GRANDE OFFENSIVE DE SEPTEMBRE 1915 : BATAILLE DE CHAMPAGNE

"24 septembre 1915 Un jour avant l'attaque l'on reçoit"

"24 septembre 1915 Un jour avant l'attaque le moral est bon"

"Septembre 1915 un prisonnier boche conduit au PS un blessé français"

"Octobre 1915 Les survivants dans les Officiers du Bataillon après la bataille de Champagne"

"Octobre 1915 Les 4 officiers et le Docteur du Bataillon revenus de la bataille de Champagne"

 

A LA MAIN DE MASSIGES

"Février 1916 Tombe du Lieutenant Leveau à l' Index" (Main de Massiges)

"Lieutenant Leveau (en août 1915)"


Julien LEVEAU est né le 17/02/1883 à Neuville (Sarthe), fils de Julien et Léontine Picault ; classe 1903, matricule 384 au recrutement de Mamers. Marié à Maria Tessier.

Sous-Lieutenant, il commandait la 10e Cie du 3e Bataillon du 115e RI, promu Lieutenant.

Tué à l'ennemi à la Main de Massiges le 13/01/1916 à 00h15.

Croix de guerre avec étoile vermeil

Le médecin qui a constaté son décès n'est autre que le médecin Major du 115e RI, Fernand Rault, au sujet duquel un de ses hommes écrit :
"Ma division prenait les lignes à la main, de Massiges au Mont Têtu. Les attaques étaient incessantes, et chaque fois, Fernand Rault quittait son poste de secours, franchissait les barrages, visitait les postes de bataillon et montait en première ligne pour s'assurer de la bonne relève des blessés, transportés dans des tubes de tente à travers des boyaux éboulés sous les chutes de torpilles et les éclatements de 105 fusants. Il devait être amputé d'un bras".

"Février 1916 Couronne offerte par les poilus de la 10 Cie à leur Lieut Leveau"

"Février 1916 Tombe du Lieutenant Leveau"

"Février 1916 Un avion passe" (Main de Massiges)

"Février 1916 A la porte de mon gourbi en 1e ligne un jour de neige. Main de Massiges"

"Février 1916 La Cie descend des tranchées. Main de Massiges"

"Février 1916 La 1e Section descend des tranchées. Main de Massiges"

"Mars 1916 Le Lieut Goesch"

André GOETSCH né en 1891 à Paris 11e (Seine), fils de Gabriel et Berthe Elkrann
1,77m ; cheveux châtains et yeux marrons. Profession : commerçant
Passé au 115e RI comme aspirant le 22/04/1915 ; promu Sous-Lieutenant le 23/10/1915

Blessé par éclat d'obus le 20/05/1917 : "commotion du globe, plaie pénétrante temporale gauche".

Citation : "A montré de brillantes qualité d'énergie et de sang-froid dans les commandements de sa section sous d'incessants bombardements du 17 au 18/07/1916".

Le 20/05/1917 il a été grièvement bléssé en entrainant brillament sa section dans une contre-attaque malgré la violence du tir de barrage ennemi".

Promu Lieutenant le 23/10/1917

Croix de Guerre avec palme, Etoile de Bronze, Chevalier de la Légion d'Honneur

Invalidité à 100%, pension 10% pour "Enucléation de l'oeil gauche et réduction de la vision droite,raideur de l'épaule gauche par adhérence".

"Mars 1916 Le boyau D2 et la côte 180. Main de Massiges"

"Mars 1916 La côte 180 et le boyau D2. Main de Massiges" (avec explosions au loin!)

"Mars 1916 Panorama vu de mon PC à la Main de Massiges"

"Mars 1916 Panorama vu de l'Index. Main de Massiges"

"Mars 1916 Le pont de Minaucourt. Main de Massiges"

"Mars 1916 Le pont de Minaucourt. Main de Massiges"

"Mars 1916 Ce cher Renaudin écrivant à ses marraines. Courtémont"

"Mars 1916 La roulante de la Cie à Courtémont"

"Mars 1916 La rue principale de Courtémont"

"Mars 1916 La roulante de la Cie avec les...2 cuistots. Courtémont"

"Mars 1916 Le lieut Fouassier" (quelques jours avant sa mort)

"Mars 1916 Couronne de Mme Fouassier pour son fils tué le 8 mars 1916"

Fernand FOUASSIER est né le 10/02/1893 à Brette (Sarthe), fils de feu Armand et Marie Gougeon ; classe 1913, matricule 705 au recrutement du Mans. 
1,72 m ; cheveux noirs, yeux roux. Profession : instituteur public
Promu Sergent le 15/12/1914
Blessé le 09/10/1915 à l' Epine de Vedegrange

Nommé  Sous-Lieutenant à titre temporaire le 28/10/1915

Tué à la Main de Massiges le 08/03/1916

Citation : "Chef de section calme et ferme. Blessé en Champagne et revenu sur le front dans le minimum de temps. A trouvé une fin glorieuse le 08/03/1916."
Sa mère veuve et ayant perdu son unique enfant est probablement décédée entre 1927 et 1931.

"Mars 1916 La cuisine et les cuistots du Commandant en 1e ligne. Main de Massiges"

"Mars 1916 Lieut Goesch au PC des camarades"

"Mars 1916 A la porte de mon gourbi de 2e ligne. Main de Massiges"

"Avril 1916 Le Commandant en 1ère ligne à la Main de Massiges" et "le Lieut Guy"

"Avril 1916 L'Index à la Main de Massiges"

"Avril 1916 Lieut Sauvage et Goesch dans la T22. Main de Massiges"

"Avril 1916 Le ravin de la Faux. Main de Massiges"

"Avril 1916 Notre cher Docteur pris en plein sommeil" et "Camille Davette (Courtémont)"

Camille DAVETTE est né le 7/10/1887 à Chateau-Gontier (Mayenne), fils de feu Camille et Marie Louise Langevinière ; classe 1907, matricule 1603.
1,62 m ; cheveux noirs, yeux marrons. Profession : comptable
Réformé en 1909 pour "pleurésie chronique à gauche et sommets douteux"

Arrivé au 115e RI le 22/02/1915
Nommé Caporal le 04/07/1917 ; Caporal fourrier le 16/03/1917 puis Sergent (fourrier) le 14/07/1918

Citation : "A pris part avec le régiment à la poursuite de l'ennemi du 5/10 au 11/11/1918 de la région des Monts de Champagne. Rethel et Charleville"


Marié en 1922 avec Aline Petitpas : 1 fille Simone. Décédé le 27/09/1948 à St Calais (Sarthe)

"Avril 1916 Ce brave Morand à la porte de mon gourbi" (Main de Massiges)

"Mai 1916 Cimetière de l'Index tombes des Lieut Fouassier et Leveau. Main de Massiges"

.

"Mai 1916 La pose sur la route de Courtémont en descendant du Médius"

"Mai 1916 Panorama vu de la Côte 180 Direction Sud Main de Massiges"

"Juin 1916 Les cantonnements au ravin des Pins"

"Juin 1916 Mon PC au Médius. Main de Massiges"

"Juin 1916 Mon ordonnance à la porte de mon gourbi"

"Juin 1916 Panorama vu de la Côte 180 Direction Sud Main de Massiges"

"Juin 1916 En réserve Renaudin et Grenet se promènent Main de Massiges"

Armand GRENET né en 1894 à Paris, fils de Henri et Aline Yver ; classe 1914, matricule 946 au recrutement de la Seine.
1,68 m ; cheveux châtain clair et yeux marrons. Profession : étudiant en droit puis commis à la Banque de France.

Arrivé au 115e RI le 03/09/1914

Citation : "Sous-Officier modèle le 06/03/1916 sans souci du danger, a, sous un violent bombardement dirigé le sauvetage d'hommes ensevelis sous un éboulement". Le 8 mars 1916, culbuté et contusionné par un gros projectile, a refusé de quitter son commandement en disant : "Dans 3 jours, je me soignerai au cantonnement."

"Ayant un remarquable ascendant sur nos hommes, bel exemple de courage et de dévouement.

Nommé Sous-Lieutenant le 12/07/1917 puis Lieutenant le 25/03/1918.

Passé à l' aviation en qualité de pilote le 18/05/1918

Croix de Guerre, Chevalier de la Légion d'Honneur, Insigne de Pilote Aviateur.

A épousé en 1922 à Paris Marguerite Faudot ; 2 enfants. Décédé en 1972.

 

Louis RENAUDIN né le 05/06/1883 à Demange aux Eaux (Meuse), fils de Louis et de dame Maria Guillaume.

1,74 m ; cheveux châtain, yeux bleus. Profession : enfant de troupe

Engagé volontaire pour 5 ans au 3e régiment des Hussards ; Maréchal des Logis Chef en 1905 ; rengagé pour 5 ans en 1906 puis en 1911.

Promu Sous-Lieutenant le 27/03/1915, détaché au 115e RI ;

Blessé le 02/06/1916 à la main droite par éclat d'obus.

"Juin 1916 Le capitaine Renaudin à l'Hopital de Brault Saint ...après sa blessure du 2 juin"

Blessé le 24/07/1916 :"atteint de multiples petits éclats d'obus à la joue, oreille et main gauche"

Promu Capitaine le 25/09/1916

Blessé le 20/05/1917 : "contusion au rein (?) et genou gauche par éclatement d'obus tombé à proximité"

Promu Lieutenant le 15/08/1917

Croix de guerre Etoiles avec palmes, Chevalier de la Légion d' Honneur en 1917

Affecté au 9e Cuirassiers le 28/01/1918 puis au 3e Hussards le 01/07/1918

"Juillet 1916 Un 155 long f..."?

 

APRES MASSIGES

"Juillet 1916 Le 115e monte à Verdun rattrapé sur la route par le 117e en camions"

"Août 1916 Embarquement à Longueville (Meuse)"

"Août 1916 Embarquement du 155e à Longueville"

"Août 1916 Ma Cie sur la route Hans (Marne)"

"Août 1916 Camp Rougon Noirs et blancs fraternisent"

"Août 1916 Camp Rougon. Le chien du Lieut Ruelle"

"Août 1916 Le camp des Boyaux St Jean sur Tourbe"

"Août 1916 Le camp des Boyaux St Jean sur Tourbe"

"Août 1915 Le petit Robert, futur poilu"

 

"Juin 1917 une saucisse à terre"

"Juin 1917 une saucisse atterrit"

"8 mars 1916 Au petit poste 1 bis, Ravin des Noyers à Maison de Champagne à 20m du Boche"

"Août 1916 le cimetière de Beauséjour"

"Août 1916 la chapelle de la Ferme de Beauséjour"

"Août 1916 Camp des Boyaux (st Jean sur Tourbe) le Docteur Lacombe passe une revue de masque"

"Juillet 1916 sur la route de Verdun près de Mixeville"

"Mars 1917 Cours des canons pneumatiques. Essais d'un Brandt"

"Mars 1917 Cours de F.M de Commercy"

"Mars 1917 cours de mitrailleuses de Commercy. Picosson à la pièce"

"Mars 1917 une mitrailleuse allemande"

"Mars 1917 En extase devant le cheval d' Aubigny"

"Mars 1917 la roulante au bois d' Ailly"

"Mars 1917 Bois d' Ailly. Petits ânes assurant le ravitaillement"

"Mars 1917 Bois d' Ailly. La chapelle des poilus"

"Août 1916 Camp Rougon Ma petite Lolotte"